Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Les Mélanges de l’École française de Rome sont un des principaux vecteurs de la visibilité scientifique de l’École au sein de la communauté scientifique internationale. Tout en continuant à publier les travaux des membres et des chercheurs qu'elle accueille, la revue est devenue, depuis sa création en 1881 et sa division en trois séries en 1989, une publication de référence en histoire, en archéologie et en sciences sociales pour l'étude de la Péninsule italienne et du bassin occidental de la Méditerranée, des origines à l’époque contemporaine. En sélectionnant des articles ou des dossiers dans les principales langues européennes, le comité de rédaction veille à ce que les travaux des chercheurs s’inscrivent dans une pluralité de questionnements provenant de pays et d'horizons divers, tant d'un point de vue institutionnel, disciplinaire que générationnel. Il reflète une mission essentielle de l’École qui se trouve au carrefour de plusieurs historiographies vivantes qu'elle contribue à faire dialoguer.

2C'est dans le souci constant de désenclaver les historiographies nationales et de renforcer le rôle de plate-forme de l’École qu'a été créée une nouvelle rubrique de discussions bibliographiques et méthodologiques. Si les Mélanges n'ont pas vocation à publier des recensions ou des comptes rendus factuels, ils sont en revanche un observatoire idéal pour confronter les diverses approches historiographiques qui se construisent ou qui se croisent dans les programmes, les collections ou la bibliothèque de l’École. Cette nouvelle rubrique ne vise donc pas à cantonner les débats dans un espace clos de la revue qui a toujours consacré une place importante à la discussion historiographique. Profitant de la mise en ligne des Mélanges, elle a pour ambition de créer un espace de réflexion sur l’écriture de l’histoire et le dialogue entre les disciplines des sciences humaines et sociales qui est au fondement du « métier d'historien », pour reprendre l'expression de Marc Bloch. Elle a pour objectif de donner la parole à des chercheurs sur des publications ou des tendances historiographiques marquées par une internationalisation croissante de la recherche, par une ouverture des disciplines érudites aux sciences sociales et par l’essor de nouveaux modes de diffusion du savoir, notamment électroniques. Ces « regards croisés » nous donneront ainsi l’occasion de réfléchir à plusieurs voix sur la place de nos disciplines dans la construction des sociétés européennes au seuil du XXIe siècle et sur le rôle de l’École française de Rome dans la confrontation des historiographies dans ses domaines de compétence, en Italie et en Méditerranée occidentale, du Maghreb aux rives de l'Adriatique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Présentation de la nouvelle rubrique de discussions bibliographiques des Mélanges », Mélanges de l'École française de Rome - Antiquité [En ligne], 126–2 | 2014, mis en ligne le 16 décembre 2014, consulté le 28 mai 2017. URL : http://mefra.revues.org/2583

Haut de page

Droits d’auteur

© École française de Rome

Haut de page
  • Logo École française de Rome
  • Revues.org